Je réduis ma consommation de carburant

LES ESSENTIELS A SAVOIR :

• Je préfère utiliser les transports doux.
• Je fais du covoiturage dès que possible.
• J’utilise les transports en commun.
• Je choisi un véhicule économe et bénéficie d’un bonus écologique.
• Je choisi la bonne motorisation pour mon véhicule.
• J’adopte une éco-conduite et j’entretiens mon véhicule.

LA FICHE PRATIQUE

En réduisant votre consommation de carburant et en adoptant des gestes simples, vous allez pouvoir faire des économies. En plus de baisser votre budget, vous contribuez à rendre votre cadre de vie plus agréable et aussi préservez votre santé.

1. LES TRANSPORTS DOUX

Lorsque vous réalisez de petits déplacements, privilégiez le vélo, les rollers ou bien la marche plutôt que la voiture individuelle.
Vous allez pouvoir entretenir votre forme physique, éviter les embouteillages et le gaspillage d’énergie.
Il existe de plus en plus d’initiatives qui permettent d’utiliser les transports doux en toute sécurité, comme la multiplication des pistes cyclables sur les routes départementales par exemple.

2. LE COVOITURAGE

Utilisez le covoiturage pour vos déplacements, le trajet sera plus convivial et vous pourrez diviser votre consommation de carburant.
De nos jours il est très facile de trouver des sites web spécialisés, avec des personnes qui réalisent le même trajet que vous. En tapant « covoiturage réunion » sur internet, vous accèderez rapidement aux sites qui proposent des covoiturages.
De plus en plus de parking sont dédiés au covoiturage, notamment dans l’ouest le long de la route des Tamarins.

3. UTILISATION DES TRANSPORTS EN COMMUN

Les réseaux et infrastructures réservées aux transports en commun se développent afin d’éviter les aléas de la circulation et de faciliter les déplacements intra- et interurbains.
Les parkings relais, vous permettent de vous garer en toute sécurité pour prendre les transports en commun.
L’utilisation de plusieurs modes de transports pour un même déplacement se démocratise.
Les autorités développent ces réseaux de transport en commun afin de retrouver des arrêts au plus proche de chez vous et de votre destination.
Les bus hybrides sont de plus en plus utilisés et permettent de réduire davantage la consommation de carburant et les émissions de gaz à effet de serre.
Durant les trajets collectifs vous pouvez profiter de ce temps pour faire autre chose, lire un livre ou avancer sur vos tâches professionnelles.

4. LES VÉHICULES ÉCONOMES

Lors de l’achat de votre nouveau véhicule, pensez à intégrer dans vos critères de choix l’étiquetage Énergie/CO2.
Les véhicules émettant moins de 106g CO2/km vous permettront de bénéficier d’un « bonus écologique » ou au contraire d’un « malus » pour ceux qui émettent plus de 140g de CO2/km.
Les véhicules hybrides bénéficient d’un « super bonus » écologique, actuellement de 4 000€.
Pour en savoir plus sur votre véhicules, sa consommation d’énergie, les rejets de Co2 et polluants…rendez vous sur http://carlabelling.ademe.fr !

5. CHOISIR LA BONNE MOTORISATION

Le choix entre une motorisation essence ou diesel dépend vraiment de vos besoins.
Différents facteurs peuvent influencer votre choix :
-Le kilométrage annuel.
-Le type de routes fréquentées.
-Le coût du carburant peut être amené à évoluer.
Pour une utilisation modérée sur des routes peu sinueuses, privilégiez un petit moteur. Vous consommerez moins, cela vous coutera moins cher à l’achat et en frais d’assurance.
L’amélioration de la qualité de l’air passera par la mise en circulation de véhicules diesel équipés de filtres à particules fermés et par l’utilisation d’autres modes de déplacement moins polluant.
Des projets sont en cours afin de trouver d’autres alternatives pour recharger les véhicules électriques à partir d’énergies renouvelables.

6. ECO-CONDUITE ET ENTRETIEN DU VÉHICULE

Il existe différents moyens pour économiser du carburant, contribuer à la sécurité de nos routes et faire de vous un éco-conducteur:
-Adopter une conduite souple, sans à coup.
-Conduire à un régime entre 2000 et 3500 tours minute.
-Démarrer en douceur et anticiper les ralentissements en utilisant votre frein moteur
-Le passage des vitesses est aussi important. Vous pouvez passez la 5ème dès 60km/h mais éviter de rétrograder top tôt lors des ralentissements.
-Privilégiez l’aération naturelle lorsque c’est possible afin d’éviter une surconsommation, vous pourrez réaliser jusqu’à 15% d’économie de carburant.
-Pensez à couper votre moteur lorsque l’arrêt est prolongé.

Un véhicule mal entretenu peut occasionner une surconsommation de 25% (pneus sous-gonflés ou filtre à air encrassé par exemple).